03 août 2010

Les marginaux

Voici l’histoire d’hommes condamnés par le dieu adrénaline à monter des sommets pour les descendre.

Trip_3000_Juillet_2010_006

Ces hommes, c’est vous c’est moi, mais ce n’est pas forcément Jo rapport aux portages et encore moins Nidal rapport au vertige…

Ces hommes sont des hommes normaux avant tout, malgré leur tenue qui peut paraître criardes, et leur couleur de vélo démodé, mais ces hommes ont fait le choix de braver la montagne.

Trip_3000_Juillet_2010_053

La tenue criarde....

Trip_3000_Juillet_2010_010

Le vélo à la couleur démodée...

Ils auraient pu faire le choix d’être à la plage, de se prélasser les doigts de pieds en éventail  mais que nenni, les voici sur des pentes avec leur vélo que nul ne croiraient accessibles avec ces engins.

Trip_3000_Juillet_2010_021

Ces hommes sont des drogués, ce genre de junkie qui ont besoin de souffrir pour se persuader qu’ils sont en vie.

Trip_3000_Juillet_2010_104

Nous qui ne voyons en ces sommets que des amas de pierres désorganisés d’une certaine altitude, eux voit une succession de potentialité de trajectoires à une altitude donnée.

Trip_3000_Juillet_2010_030

L’équation normale serait :

Sentier = trace permettant d’atteindre un lieu donné

Leur équation serait plutôt :

Sentier = Pierre + épingle + partie lisse = saut + dérapage + tiens on va un peu pouvoir rouler plutôt que de porter le vélo

Trip_3000_Juillet_2010_039

Alors qu’on marcheur normal aurait les yeux rivés vers le ciel pour admirer les paysages lointain, ces marginaux ont le regard baissé vers le bas afin de choisir la meilleur trajectoire pour leur descente.

Trip_3000_Juillet_2010_038

Souvenez-vous de Sisyphe condamné à pousser sa pierre jusqu’au sommet puis de la voir dégringoler jusqu’en bas pour devoir éternellement la remonter…

Trip_3000_Juillet_2010_034

Voici les Sisyphes des temps modernes, la pierre a juste été remplacée par le vélo…



Trip_3000_Juillet_2010_009

Alors moi je dis (mais y pas que moi) qu’il faut imaginer Sisyphe heureux. Parce que pendant qu’ils roulent, ils n’ont plus le temps de penser à ce que finalement ils sont au monde ce qu’une petite pierre est au sommet qu’ils sont en train de descendre. Et le monde n’est lui-même qu’un sommet lambda parmi la chaine des montagnes formée des planètes qui constitue l’univers.

Trip_3000_Juillet_2010_090

Alors qu’on on ne sait ni nos origines, ni notre destin, c’est toujours une grosse avancée de savoir choisir une trajectoire au milieu de ces amas de pierres…

Trip_3000_Juillet_2010_097

Trip_3000_Juillet_2010_093

Trip_3000_Juillet_2010_096

Publicité :

Pour ce qui ont été fatigué par la lecture et la vue de ces photos mais qui ont une envie folle de rouler, n'oubliez pas le service navette mis en place à l'initiative  Mme Langenac  :

http://www.cc-tinee.fr/index.php?id=2718#servicenavettesvtt

Posté par kikapu06 à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les marginaux

Nouveau commentaire